Accueil ECONOMIE UN PROGRAMME DE RATTRAPAGE POUR SOUTENIR LE DEVELOPPEMENT
ECONOMIE

UN PROGRAMME DE RATTRAPAGE POUR SOUTENIR LE DEVELOPPEMENT DE LA BANDE FRONTALIERE

3/07 10h49

IN-AMENAS (ILLIZI) - La wilaya d’Illizi bénéficiera "prochainement" d’un programme spécial de rattrapage pour soutenir le développement de la bande frontalière, a annoncé lundi à In-Amenas le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui.

S’exprimant lors d’une rencontre avec la société civile, au terme de sa visite dans la région d’In-Amenas, le ministre a indiqué qu’Illizi allait bénéficier "prochainement" d’un programme d’appui au développement de cette wilaya frontalière, y compris les zones enclavées. "Des mesures ont été prises dans ce sens, après étude de l’ensemble des besoins essentiels ayant un lien direct avec l’amélioration du cadre de vie de la population", a-t-il précisé à ce sujet.

L’ensemble des besoins nécessaires seront pris en charge dans le cadre de la Caisse de garantie et de solidarité des Collectivités locales, tout comme il sera procédé à la levée du gel sur certains projets avec une priorité pour ceux en rapport avec les secteurs de la Santé et des Travaux publics et ce, à travers la réactivation des Fonds de développement du Sud et du fonds spécial des Hauts-plateaux.

M. Bedoui a ajouté que les potentialités ne suffisaient pas pour la prise en charge de l’ensemble des préoccupations, mais que la priorité sera accordée aux projets les plus importants à travers l’étude des besoins réels des habitants de cette wilaya dans l’extrême Sud du pays.

Concernant l’éradication des logements en préfabriqué et des chalets, qui ont constitué un danger à In-Amenas, le ministre a révélé qu’une commission regroupant plusieurs services relevant du ministère des Finances a été mise en place "pour régulariser la situation administrative de leurs occupants, et qu’il sera procédé graduellement au démantèlement des chalets dans cette wilaya, conformément aux instructions du Président de la République, dans le cadre du programme national d’éradication de ce type de constructions."

Parmi les principales doléances soulevées lors de cette rencontre avec la société civile, celles liées au désenclavement des régions reculées, l’ouverture d’un centre anticancéreux dans cette wilaya, l’éradication des constructions en préfabriqué et l’élévation de certaines communes au rang de dairas en raison des longues distances.

Auparavant, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, avait procédé, à In-Amenas, à la mise en service d’une piscine couverte (25 mètres) et à l’inauguration du nouveau siège de la commune. Il avait inauguré aussi, dans la matinée, l’unité de séparation et de boosting gaz d’Alrar (120 km Nord d’In-Amenas).

M. Bedoui était accompagné lors de cette visite du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, et du Président Directeur Général du groupe Sonatrach, Abdelmoumène Ould-Kaddour.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : PLUS DE 20.000 OISEAUX MIGRATEURS RECENSES ...Lire la suite
  • OUARGLA : 1.500 POSTES POUR LES CANTINES SCOLAIRES ...Lire la suite
  • OUARGLA : RASSEMBLEMENT DE REVENDICATION DU DEVELOPPEMENT LOCAL ...Lire la suite
  • SANTE SCOLAIRE:227.000 ELEVES EN BENEFICIENT A EL-OUED...Lire la suite
  • COURS D’ALPHABETISATION : PRES DE 4.500 INSCRITS A OUARGLA ...Lire la suite
VIDEO