Accueil SOCIETE SANTE OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION
SANTE

OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION SCORPIONIQUE

18/07 10h16

OUARGLA - La sensibilisation de la population sur les risques de l’envenimation scorpionique constitue pour la direction de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya d’Ouargla le fer de lance dans la lutte "efficace’’ contre ce fléau, qui s’accroit en période des grandes chaleurs.

De grands efforts sont déployés conjointement entre les services de la wilaya, de la commune et des directions de la Santé et de l’Environnement, ainsi que des associations actives et des établissements publics pour mener ces campagnes de vulgarisation et de sensibilisation du citoyen, partenaire essentiel dans la lutte contre cet insecte nuisible, a indiqué le Dr. Tarek Hichem Madani, du service de la prévention de la DSP.

Des mesures préventives ont été entreprises, au titre du programme national de lutte contre l’envenimation scorpionique, consistant notamment en le nettoiement de l’environnement, dont le relevage des décombres et l’éradication des décharges anarchiques, foyers de prédilection de cet insecte venimeux, a-t-il noté.

Il est relevé, entre-autres mesures préventives, l’appel au respect des horaires de dépôt des sacs de déchets ménagers, la lavage à l’eau des murailles et toitures de bâtisses en pierre, lieu de prolifération de l’insecte, en plus des précautions personnelles à prendre et de l’élevage éventuel de certains animaux prédateurs de l’insecte, dont le chat, le hérisson et la poule.

Le responsable a indiqué qu’outre l’implication de l’entreprise Sonelgaz dans ces actions préventives par la généralisation de l’éclairage public, l’encouragement du ramassage de cet insecte, en débloquant le financement suffisant, demeure un autre moyen à favoriser pour lutter contre le scorpion, sachant que les insectes ainsi ramassés sont destinés soit à l’incinération ou transférés à l’institut Pasteur d’Alger.

Le Dr. Madani a signalé que pas moins de 380 piqures de scorpion ont été enregistrées de janvier à fin mai dernier dans la wilaya d’Ouargla, sans heureusement causer de décès, avant de signaler que le bon reflexe adopté en cas de piqure, notamment l’évacuation rapide, est susceptible de sauver la vie des victimes.

Il a ainsi appelé à éviter les méthodes thérapeutiques traditionnelles pour épargner d’éventuelles complications des cas des victimes et d’opter pour l’évacuation rapide des victimes aux structures de santé les plus proches pour leur bonne prise en charge.

Les statistiques de la DSP font état de 2.426 piqures de scorpion enregistrées en 2017, dont sept (7) décès à Ouargla (4) et Touggourt (3), contre 2.772 piqures en 2016.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • HABITAT A BECHAR:LE WALI RASSURE SUR L’IMPARTIALITE DES COMITES DE RECOURS...Lire la suite
  • OUARGLA : ADOPTION DU B.S-2018 A 16,6 MILLIARDS DA ...Lire la suite
  • OUARGLA:SENSIBILISATION SUR LES RISQUES DE L’ENVENIMATION SCORPIONIQUE ...Lire la suite
  • BECHAR:RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT LOCAL...Lire la suite
  • BECHAR:PROJETS DE DEUX IMPORTANTS BARRAGES EN VOIE DE LANCEMENT ...Lire la suite
VIDEO