Accueil ECONOMIE CONSOMMATION UN NOUVEL APPORT DE PLUS DE 90 MILLIONS DE M3 D’EAU AU (...)
CONSOMMATION

UN NOUVEL APPORT DE PLUS DE 90 MILLIONS DE M3 D’EAU AU BARRAGE DE DJORF-ETTORBA

4/09 15h51

BECHAR- Un nouvel apport estimé à plus de 90 millions de m3 d’eau a été enregistré dernièrement au barrage de Djorf-Ettorba d’une capacité de stockage de 365 millions de m3, a-t-on appris mardi auprès des services du secteur des ressources en eau à Béchar.

Ce nouveau volume d’eau a été constaté suite aux précipitations qui se sont abattues récemment à travers la région de la Saoura et des crues de Oued Guir, l’un des plus importants cours d’eau dans le Sud-ouest du pays, a-t-on signalé.

Cet apport d’eau, qui a été "favorablement" accueilli, peut mettre fin aux "inquiétudes" des populations des villes de Bechar, Kenadza et Abadla concernant le manque en cette source vitale, dont l’alimentation est assurée par la station de traitement des eaux de ce barrage avec une moyenne de plus de 40.000 m3/jour, selon la même source.

Le volume de la retenue de ce barrage a connu auparavant une baisse "sensible" (56 millions m3) suite à une sévère sécheresse, ce qui s’est traduit par une réduction dans la distribution de l’eau potable aux populations des mêmes collectivités, a-t-on relevé, toute en soulignant que ce nouvel apport permettra une meilleure alimentation en eau potable des habitants. Dans le souci de diversifier les sources d’approvisionnement en eau potable des populations de ces collectivités, le secteur avait lancé depuis le début du mois de juillet dernier les chantiers de réalisation d’une opération d’envergure.

Il s’agit du projet hydraulique de transfert des eaux albiennes du champ de captage de la région de Béni-Ounif vers la commune de Bechar et ce, dans l’unique but d’atténuer la dépendance de ces collectivités des eaux du barrage de Djorf-Torba, a-t-on fait savoir .

Ce projet d’envergure a été précédé par la concrétisation d’une étude hydrogéologique, réalisée par l’Agence nationale des ressources hydriques (ANRH), au titre d’un programme de mobilisation des ressources hydriques souterraines de cette wilaya dans l’objectif de répondre aux besoins des populations de la région en matière de l’AEP.

Une enveloppe de 9,5 milliards DA a été dégagée pour la réalisation des travaux inhérents à ce projet afin de permettre le transfert quotidiennement de 30.000 m3 d’eau à partir de dix (10) forages d’une profondeur de 400 mètres chacun, tous localisés dans la région de Béni-Ounif.

Les travaux de cette importante infrastructure confiés à des entreprises nationales, permettra la réalisation avant la fin de 2018 de plus de 180 km de conduites, de trois (3) stations de pompage et de deux grands réservoirs de 15.000 et 20.000 M3, qui seront alimentés à partir des forages précités, a-t-on détaillé.

Deux autres projets importants de réalisation de nouveaux barrages dans la wilaya sont en voie de lancement. Il s’agit du barrage de "Zekakat" (à 35 km en aval du barrage de Djorf-Ettorba) et à 30 km du périmètre agricole d’Abadla (88 km au sud de Béchar) d’une capacité de retenue de plus de 15 millions de M3.

Un ouvrage hydraulique du même genre est prévu aussi dans la commune d’Igli (160 km au sud de Béchar) qui sera lancé dès la finalisation de ses études prévue en décembre 2018, selon le premier responsable de l’Agence nationale des barrages et des transferts Arezki Berraki.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : L’UTILISATION DE L’ENERGIE SOLAIRE EN MILIEU RURAL AU CŒUR D’UNE JOURNEE DE VULGARISATION ...Lire la suite
  • BECHAR : FAIRE DU CITOYEN UN ACTEUR DU NOUVEAU MODELE DE DEVELOPPEMENT ...Lire la suite
  • JEUX TRADITIONNELS A BECHAR,IDENTITE CULTURELLE COMMUNE DES MAGHREBINS ...Lire la suite
  • IMPLIQUER LES ASSOCIATIONS DANS LES PROJETS A DIMENSION ENVIRONNEMENTALE ...Lire la suite
  • 2.112 PROJETS TOURISTIQUES ET HOTELIERS INSCRITS DEPUIS 2008 ...Lire la suite
VIDEO