Accueil ECONOMIE STATISTIQUES PQN : LES 15-34 ANS PLUS GRANDS LECTEURS
STATISTIQUES

PQN : LES 15-34 ANS PLUS GRANDS LECTEURS

14/11 19h48

ALGER - Le taux le plus élevé du lectorat de la presse quotidienne nationale (PQN) algérienne est représenté par les personnes âgées entre 15 et 34 ans, dont 54,5 % (plus de 8,8 millions) lisent la presse, selon une étude effectuée en 2010 par la société IMMAR Research & Consultancy.

Les lecteurs de 45 ans et plus représentent 16% du lectorat de la presse quotidienne nationale, alors que 95% des universitaires lisent la PQN, selon une étude de presse (enquête en face-à-face) menée sur un échantillon de 1 800 individus de 15 ans et plus et représentatif de la population urbaine.

Cette étude fait ressortir aussi que plus d’une personne sur deux (de plus de 15 ans) lit la presse quotidienne (60,5%). S’agissant du niveau d’instruction, 95% d’universitaires, soit la quasi-totalité, lisent la presse contre 87,7% du niveau secondaire et 25% des non-scolarisés.

Pour ce qui est de la répartition par sexe, les hommes lisent plus que les femmes, respectivement 7 610 000 lecteurs contre 5 130 000 lectrices, alors que la répartition géographique révèle que les gens de l’Est sont ceux qui lisent le plus avec plus de 4 millions de lecteurs, suivis du Centre (3,7 millions), l’Ouest (3,3 millions) et le Sud (1,7 million).

En matière de configuration linguistique, 65% des lecteurs sont arabophones (8 281 000 lecteurs), 10 % francophones (1 274 000) et 25% bilingues (3 185 000), selon cette étude qui précise que la presse quotidienne arabophone revendique 11 466 000 lecteurs et la presse francophone 4 459 000 lecteurs.

La configuration linguistique du lectorat par région relève que le plus grand taux d’arabophones se trouve à l’Est avec 76%, le taux le plus élevé de bilingues au Centre avec 30% de même que les francophones qui arrivent en premier dans la région centre avec 14%.

Le taux de lecteurs bilingues à l’Est, l’Ouest et le Sud varie entre 22 et 27%, alors que celui des francophones est de 10% à l’Ouest, 2% à l’Est et 3% au Sud. En ce sens, le lectorat arabophone représente 72% du lectorat chez les jeunes de 15-24 ans et seulement 34% chez les 55 ans et plus.

Par niveau d’instruction, l’étude fait ressortir que les lecteurs de niveau primaire ou moyen sont arabophones, respectivement 79% et 75%, alors que ceux du niveau secondaire et universitaire sont bilingues, respectivement 34% et 46%. L’étude conclut aussi que les lecteurs non-scolarisés sont relativement nombreux à lire la PQN en français.

La société IMMAR Research & Consultancy qui a réalisé cette étude est spécialisée dans des études et du conseil marketing en Afrique sub-saharienne et en Afrique du Nord. Elle réalise des études permanentes et ad hoc pour le compte d’une clientèle essentiellement constituée de sociétés multinationales, de médias et broadcaster internationaux, de gouvernements et d’ONG mondiales.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • TINDOUF : ENTREE EN ACTIVITE D’UNE UNITE DE LAIT DE CHAMELLE...Lire la suite
  • ACHEVEMENT DE L’ETUDE DE PROTECTION DE TINDOUF CONTRE LES INONDATIONS ...Lire la suite
  • UN VOL REGULIER ENTRE OUARGLA ET LES LIEUX SAINTS DE L’ISLAM EN OCTOBRE ...Lire la suite
  • 317 NOUVEAUX ETUDIANTS ATTENDUS AU CENTRE UNIVERSITAIRE DE TINDOUF...Lire la suite
  • FIEVRE APHTEUSE :UN PROGRAMME PREVENTIF EN COURS D’EXECUTION A TINDOUF...Lire la suite
VIDEO