Accueil CULTURE PATRIMOINE LES HABITANTS DE DJANET FETENT S’BEIBA
PATRIMOINE

LES HABITANTS DE DJANET FETENT S’BEIBA

20/09 15h38

ILLIZI- Les habitants de la perle du Tassili, Djanet (420 km Sud d’Illizi), ont renoué jeudi avec la fête ancestrale locale de la S’beiba, fierté du Tassili-N’Ajjer, marquant leur profond attachement au patrimoine matériel et immatériel séculaire de la région.

Coïncidant annuellement avec la célébration de la fête religieuse de l’Achoura (10ème jour du mois hégirien de Moharrem), la S’beiba débute aux premières heures de la journée depuis la grande placette de Djanet "Loughiya" par des activités culturelles et artistiques aux rythmes des tambours de la "Ganga" exécutée par des femmes percussionnistes faisant, à travers leurs chants, l’éloge de la bravoure des guerriers, et accompagnée de danses des hommes avec une épée dans la main droite et une étoffe dans la gauche.

Classée par l’UNESCO en 2014 parmi le patrimoine de l’humanité, la fête de la S’beiba, liée intimement aux habitants des ksour d’El-Mihane (entrée Sud de Djanet) et d’Azelouaz (entrée Nord de la ville), est activement préparée depuis "Timoulawine", premier jour du mois de Moharrem, pour atteindre son paroxysme le grand jour appelé localement "Tillillène" par une manifestation ou s’opposent les habitants des deux ksour, parés de leurs plus beaux costumes , à travers une danse "Aghay N’ Ouattey" (bouclage de l’année) qui se poursuit jusqu’au crépuscule, a expliqué Cheikh Hassani, un des notables du ksar d’El-Mihane.

Selon Cheikh Hassani, cette fête de la S’beiba est organisée en signe de joie et de liesse populaire locale pour célébrer le jour ou le prophète Moussa a été sauvé de Pharaon, et est aussi une occasion mise à profit pour resserrer les rangs des populations locales, se rencontrer et faire connaissance.

---La fête de la S’beiba lance la saison touristique saharienne---

Selon le directeur du tourisme de la wilaya d’Illizi, Samir Philippon, la célébration de la S’beiba constitue le lancement de la saison touristique dans la région, car elle coïncide avec la période d’afflux des touristes étrangers en provenance notamment d’Europe.

Le secteur table cette saison sur une importance affluence de touristes, aussi bien étrangers que nationaux, qui viennent assister aux festivités de la S’beiba, a-t-il souligné.

Abdelaziz Touahriya, jeune gérant d’une agence touristique, a estimé, pour sa part, que la célébration de la S’beiba a connu cette saison un vif engouement de touristes par rapport à la précédente édition, ajoutant que ces invités se sont montrés admiratifs face à cette manifestation culturelle, classée patrimoine universel par l’UNESCO.

Pour différents acteurs du secteur du tourisme, cette année augure d’une saison touristique prometteuse, eu égard au nombre important de demandes de visas, soit 250 demandes déposées auprès des services de la direction du tourisme et de l’artisanat surtout que l’ensemble des sites touristiques du tassili sont ouverts aux passionnés du Sahara.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
  • CAMPAGNE DE LABOURS : PREVISION D’EMBLAVEMENT DE 4.478 HA A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT:EXPLOITATION DE L’ENERGIE SOLAIRE DANS LES ECOLES...Lire la suite
  • GHARDAÏA:UN CENTRE DE FORMATION DEDIE AUX ENERGIES PROPRES...Lire la suite
VIDEO