Accueil SOCIETE ADRAR ... UN RESERVOIR CULTUREL ET SPIRITUEL POUR (...)
SOCIETE

ADRAR ... UN RESERVOIR CULTUREL ET SPIRITUEL POUR L’ALGERIE

22/09 15h19

ADRAR- Les participants à une rencontre culturelle "Adrar, patrie de la poésie", abritée samedi par cette ville du sud du pays, ont estimé que "cette région constitue un réservoir culturel et spirituel pour l’Algérie".

S’exprimant lors de la cérémonie d’installation du bureau de l’association "Maison de la poésie algérienne", tenue à la bibliothèque publique de la ville d’Adrar, Achour Fenni, de l’université d’Alger et Secrétaire général (SG) de l’association précitée, a indiqué qu’ "Adrar constitue un riche réservoir culturel et spirituel, et qu’il n’est point réduit à un legs oral, mais plus riche en ses œuvres et manuscrits que recèlent les Khizanate (bibliothèques privées) de la région".

De son coté, Ahmed Djâafri de l’université d’Adrar, a, dans sa communication intitulée "Repères du mouvement littéraire dans le Touat, Gourara et Tidikelt", dépassant quelque neuf (9) siècles, a passé en revue quelques vers poétiques des tribus Kounta, vieux Ksar d’Azzi au sud d’Adrar, encore préservé dans des manuscrits en Mauritanie témoignant des contributions des aèdes de poètes de la région au mouvement littéraire des pays du Sahel.

Il a, dans ce cadre, cité les voyages d’éminentes personnalités littéraires et religieuses en Afrique, à l’instar de Moulay Slimane Benali et le Cheikh El-Maghili, dont sa poésie "Bouchrak Kalbi" est l’une des chefs-d’£uvre littéraires encore préservées, en sus Cheikh El-Asnouni et d’autres anciens hommes de lettres, dont leurs produits revêtent des caractères culturels et religieux pour la propagation de l’Islam et les rites de modération du juste milieu.

La séance d’ouverture de cette rencontre a donné lieu à l’installation, sous la houlette du président de l’association nationale "Maison de la poésie algérienne", Slimane Djouadi, du bureau de la wilaya d’Adrar de cette association à sa tête le Abdallah Kerroume, entouré d’une pléiade d’aèdes de la région.

Dans son intervention à l’occasion, M. Djouadi a indiqué que "la wilaya d’Adrar fut retenue dès les premières phases de la fondation de l’association au programme de cette dernière par conscience et reconnaissance de l’historique ainsi que de la dimension culturelle d’Adrar ayant enrichi le répertoire culturel national".

Le président du bureau de l’association de la wilaya d’Adrar, nouvellement installé, Abdallah Kerroum, n’a pas manqué, à cette occasion, de manifester "sa fierté" de cette mission que lui a été dévolue par les poètes locaux, avant d’exprimer "sa détermination à œuvrer avec le concours de l’ensemble pour trouver un espace accueillant tous les poètes de la région, axé sur l’entente et la responsabilité pour promouvoir l’acte poétique et la scène culturelle locale et par conséquent enrichir la scène culturelle nationale".

Cette initiative culturelle a été dédiée à la mémoire du défunt militant et protecteur du patrimoine local, le cheikh Moulay Seddik Slimane connu sous le pseudo "Moulay Timmi", décédé dernièrement, et a permis également d’honorer des membres de sa famille en reconnaissance aux efforts fournis par le défunt dans l’accompagnement de l’écrivain , anthropologue et linguiste Mouloud Mammeri dans les recherches poétiques du genre lyrique universel d’Ahellil de la région de Gourara.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
  • CAMPAGNE DE LABOURS : PREVISION D’EMBLAVEMENT DE 4.478 HA A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT:EXPLOITATION DE L’ENERGIE SOLAIRE DANS LES ECOLES...Lire la suite
  • GHARDAÏA:UN CENTRE DE FORMATION DEDIE AUX ENERGIES PROPRES...Lire la suite
VIDEO