Accueil ECONOMIE CONSOMMATION TRANSFERT D’EAU BOUSSIR-BECHAR:LES TRAVAUX A UN RYTHME (...)
CONSOMMATION

TRANSFERT D’EAU BOUSSIR-BECHAR:LES TRAVAUX A UN RYTHME SOUTENU

9/10 15h54

BECHAR- Les travaux de réalisation du grand projet de transfert hydraulique de Boussir vers la ville de Bechar se déroulent à un rythme soutenu, a-t-on appris mardi du responsable de ce projet à Bechar.

"Depuis le lancement du projet en juillet dernier, les travaux se poursuivent à un rythme soutenu et un taux d’avancement des travaux de 20% est enregistré actuellement’’, a précisé à l’APS M. Noureddine Bensalem.

Présentant l’avancée des travaux de ce projet d’envergure, qui tend à répondre aux besoins d’alimentation en eau potable (AEP) des habitants de la commune de Bechar, le responsable fait état de la concrétisation de plus de 85 km de travaux de terrassement et la pose de 20 km de canalisations en Polyester Renforcé de fibres de Verre (PRV), pour acheminer les eaux des dix (10) forages de Boussir (localité de la commune frontalière de Béni-Ounif) vers Bechar.

Il s’agit d’un matériau adapté aux environnements sensibles, en plus d’avoir une grande résistance à la corrosion et à l’abrasion et une pérennité dans le temps, a expliqué ce technicien de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT).

Outre ces travaux, les opérations de terrassement sont en cours pour le début des travaux d’un château d’eau de 15.000 M3 pour le stockage des eaux des forages précités, dont deux (2) viennent d’être finalisés, tandis que les opérations techniques pour le lancement des travaux d’un deuxième château d’eau de 20.000 M3 sont en cours, a signalé M. Bensalem.

"Ce projet sera complètement réceptionné à la fin février 2019, ce qui permettra de renforcer l’AEP à Bechar ", a indiqué, pour sa part, le directeur local du secteur des Ressources en eau, Miloudi Kerzazi.

Cet important projet, qui vise à assurer une alimentation régulière en eau potable des villes qui dépendent principalement des eaux du barrage de Djorf-Ettorba, a été précédé par la concrétisation d’une étude hydrogéologique réalisée par l’Agence nationale des ressources hydriques (ANRH), au titre d’un programme de mobilisation des ressources hydriques souterraines de la wilaya pour répondre aux besoins des populations de la région en eau potable.

Une enveloppe de 9,5 milliards DA est allouée pour la réalisation des travaux inhérents à ce projet afin de permettre le transfert quotidiennement de 30.000 m3 d’eau à partir de dix (10) forages d’une profondeur de 400 mètres chacun, et qui sont tous localisés dans la région de Béni-Ounif, a-t-on expliqué.

Le lancement des travaux de cette importante réalisation, confiée à des entreprises nationales, permettra la réalisation, dans un délai de six (6) mois, de plus de 180 km de conduites, trois (3) stations de pompage et deux grands réservoirs (15.000 et 20.000 M3), qui seront alimentés à partir des forages précités.

Le projet, qui est scindé en neuf (9) lots pour permettre une intervention plus soutenue des entreprises réalisatrices dans la perspective de la réduction des délais de réalisation, mobilise des moyens humains et matériels importants, dans le souci de répondre aux doléances et préoccupations des habitants de la région en matière d’eau potable, selon la DRE.

Le projet vient aussi en application des mesures prises en mars dernier par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, qui a insisté, lors de sa visite de travail dans la wilaya, sur la diversification des ressources hydriques pour l’AEP et ne pas dépendre exclusivement des eaux du barrage de Djorf-Ettorba qui restent une ressource aléatoire, dépendante de la pluviométrie.

Sous le sceau de l’urgence, une dizaine de grandes entreprises ont été consultées par l’ANBT, qui est chargée du pilotage et de la gestion du projet pris en charge actuellement par huit (8) d’entre elles, choisies en étant les "moins-disantes" sur leur offre financière, et aussi pour leur expérience dans le domaine de l’hydraulique et pour l’importance de leurs moyens humains et matériels à mettre à contribution pour la concrétisation du projet, a rappelé M. Kerzazi.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
  • CAMPAGNE DE LABOURS : PREVISION D’EMBLAVEMENT DE 4.478 HA A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT:EXPLOITATION DE L’ENERGIE SOLAIRE DANS LES ECOLES...Lire la suite
  • GHARDAÏA:UN CENTRE DE FORMATION DEDIE AUX ENERGIES PROPRES...Lire la suite
VIDEO