Accueil ECONOMIE AGRICULTURE ’’KAYL" DES EAUX DE FOGGARAS,UNE TECHNIQUE DE CALCUL DES (...)
AGRICULTURE

’’KAYL" DES EAUX DE FOGGARAS,UNE TECHNIQUE DE CALCUL DES PARTS

26/11 15h24

ADRAR, - La méthode ancestrale de répartition des eaux des Foggaras (système traditionnel d’irrigation) répandu dans le Sud algérien, plus particulièrement dans la wilaya d’Adrar, est une technique ancienne de calcul des parts d’eaux destinées à l’irrigation des palmeraies.

La mesure "El-Kayl’’, permettant de déterminer la quote-part de chaque famille ou individu des eaux des foggaras, est calculée au moyen d’instruments traditionnels de mesures des débits et les quoteparts authentifiés dans des documents soigneusement gardés et continuellement actualisés, a expliqué Ahmed Ghanemi, l’un des rares jeunes à assumer la tache de préserver ce patrimoine social ancien qu’il a hérité de son père.

L’opération de calcul "El-Kayl’’ des eaux des foggaras repose sur un instrument appelé "El-Hellafa’’, une plaquette en cuivre en forme de règle où est disposée une série de trous permettant selon leur calibrage le passage de débits divers d’eaux.

Le système s’appuie aussi sur "El-Kasseria’’, représentée par une pierre en bordure de laquelle sont taillées de petites fentes reliées à une ramification de séguias (réseaux) d’irrigation desservant les jardins et palmeraies, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est des unités de mesure des eaux d’irrigation, adoptées par les habitants de la région depuis les temps anciens, elles sont au nombre de trois de la plus grande à la plus petite (El-Madjel, El-Habba, et El-Kirat et Kirat El-Kirat) selon le diamètre des trous contenus dans l’instrument "El-Hellafa’’.

A considérer l’importance vitale de l’eau dans la vie des populations de cette région saharienne, les dépositaires des Foggaras ont depuis longtemps recouru à l’écriture et l’authentification de tous les calculs relatifs aux quantités d’eaux des foggaras et des quoteparts de chacune des tribus dans un livret appelé "El-Zemmam’’, afin d’éviter les conflits entre elles, d’où la grande importance de ce document dans le renforcement de la stabilité sociale.

A ce livret, s’ajoute un autre document "El-Nouffoul’’ où sont consignées les quoteparts d’eau de Foggaras à partir de l’instrument principal "El-Kasseria’’ vers les familles à l’intérieur de chaque tribu.

Le métier de mesureur d’eau face au défi de la relève Pour le jeune Ghanemi, le métier de mesureur d’eau "Kiyal El-Ma’’ est confronté à un grand défi de relève, face au désintéressement des jeunes à cette activité, et de façon général à tout ce qui a trait aux questions des Foggaras, que ce soit l’entretien ou la mesure des quoteparts d’eau, en dépit de la disposition des vieux à leur léguer volontiers leur savoir-faire dans le domaine.

Ghanemi suggère, en outre, le lancement d’initiatives encadrées par le mouvement associatif, avec le concours des instances concernées, pour l’organisation de sessions de formation sur le partage des eaux de Foggaras, associant ensemble les vieux ayant une expérience dans le domaine et les jeunes, appuyés de concours d’encouragement, afin de préserver ce patrimoine ancien ayant longtemps contribué à la cohésion sociale et à la valorisation de la ressource hydrique de la région.

Des démarches pratiques en ce sens ont été initiées par certaines instances, dont l’introduction cette année d’une spécialité d’entretien des foggaras au centre de formation professionnelle et d’apprentissage CFPA-4 dans la commune de Timi.

Cette formation de six (6) mois a attiré une trentaine de stagiaires, a affirmé le directeur du Centre, Djamel Khellafi.

L’Observatoire de la Foggara à Adrar s’attèle, avec le concours du CFPA précité, à l’encadrement spécialisé des stagiaires, à travers des stages pratiques, avec notamment l’organisation d’ateliers de formation à l’intérieur des Foggaras, et ce afin de les imprégner de techniques et d’un savoir-faire suffisants pour la mise sur pied d’équipes qualifiées d’entretien des foggaras dans la région, indique le directeur de l’Observatoire,Youcef Bouterrada.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA : L’UTILISATION DE L’ENERGIE SOLAIRE EN MILIEU RURAL AU CŒUR D’UNE JOURNEE DE VULGARISATION ...Lire la suite
  • BECHAR : FAIRE DU CITOYEN UN ACTEUR DU NOUVEAU MODELE DE DEVELOPPEMENT ...Lire la suite
  • JEUX TRADITIONNELS A BECHAR,IDENTITE CULTURELLE COMMUNE DES MAGHREBINS ...Lire la suite
  • IMPLIQUER LES ASSOCIATIONS DANS LES PROJETS A DIMENSION ENVIRONNEMENTALE ...Lire la suite
  • 2.112 PROJETS TOURISTIQUES ET HOTELIERS INSCRITS DEPUIS 2008 ...Lire la suite
VIDEO