Aps-Sud-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article25772
OUARGLA:L’AGRONOMIE AU CŒUR DES PROGRAMMES DES CANDIDATS INDEPENDANTS
mercredi, 19 avril 2017
/ aichouche5

OUARGLA- La question de développement de l’agronomie saharienne pour booster l’économie nationale, comme alternative aux hydrocarbures, est au cœur des programmes électoraux des candidats des quatre listes d’indépendants en lice pour les prochaines législatives dans la wilaya d’Ouargla.

Ces candidats, en course aux côtés des listes partisanes de 23 formations politiques pour briguer des sièges parmi les sept (7) retenus pour la wilaya de Ouargla à l’Assemblée populaire nationale, font des volets liés au développement de l’agronomie saharienne, dont la promotion de l’investissement agricole, la modernisation des activités ph£nicicoles, leur cheval de bataille, au regard des potentialités et des perspectives prometteuses qu’offre le secteur en matière de croissance économique nationale.

Les candidats indépendants s’emploient, depuis le lancement de la campagne pour les élections du 4 mai prochain, à attirer les électeurs pour adopter leurs programmes dans ce domaine et d’autres chapitres traitant des préoccupations pressantes des citoyens, en recourant aux actions de proximité et aux réseaux sociaux, à l’instar des activités des listes d’indépendants "Foursane Ouargla" et "El-Wahat".

Le tête de liste d’indépendants "El-Wahat", Tahar Belatreche, agriculteur de son état, a estimé nécessaire l’élaboration d’un plan d’urgence pour le développement de l’agriculture saharienne, à la faveur de l’intensification, l’exploitation et l’extension des surface agricoles dans les régions du Sud, eu égard à l’abondance de la ressource hydrique et l’encouragement des investisseurs et petits fellahs dans ces régions, avant de suggérer la révision des avantages accordés à ceux qui n’ont pas exploité les terres qui leur ont été accordés.

"Les dix candidats de notre liste, parmi lesquels figurent trois femmes, entendent, dans cette perspective, encourager les investisseurs agricoles potentiels, notamment les grandes entreprises publiques, et inciter les jeunes demandeurs d’emplois à adhérer à ce secteur", a-t-il affirmé.

Le programme de cette liste d’indépendants, ayant opté pour la devise "Construisons notre avenir avec nos bras", propose aussi, entre autres, la révision à la baisse des coûts de la consommation électrique et la facilitation de l’exploitation des énergies renouvelables, dont le solaire, abondantes dans le Sud.

De son coté, le tête de listes d’indépendants "Foursane Ouargla", Miloud Delili, propose de faire de l’agriculture son cheval de bataille pour les prochaines législatives, en mettant en exergue, dans son programme et à travers ses interventions lors des rencontres de proximité, l’importance d’une stratégie d’investissement agricole, avec l’implication des jeunes, pour se libérer de la dépendance des hydrocarbures et assurer "une richesse inépuisable et renouvelable pour les futures générations".

"Garantir la sécurité et l’autosuffisance alimentaire requiert le développement des cultures stratégiques et de l’élevage dans le Sud aux importants atouts, dont l’étendue des terres et l’existence d’importantes réserves hydriques", de l’avis de ce candidat, qui a, pour cela, suggéré l’organisation d’ateliers de recherches avec la participation d’experts pour arrêter un plan d’action commun axé sur la diversification des revenus nationaux et le développement des cultures stratégiques et de l’élevage au Sud du pays.

Ces listes d’indépendants plaident, pour attirer les électeurs, pour l’éventuelle promotion d’Ouargla au rang de métropole, au regard des grandes potentialités existantes. Pour leur part, les listes d’indépendants "El-Amana" et "El-Tajdid" ont focalisé sur des questions économiques intéressant les citoyens en premier lieu, ou en consacrant une meilleure place aux jeunes et à la prise de leurs problèmes, à travers leurs programmes électoraux.

Le développement de l’agriculture dans le Sud, l’amélioration des prestations médicales et le logement, font partie des axes retenus dans leurs programmes pour attirer les voix des électeurs au prochain scrutin.