Aps-Sud-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article26918
UN PUBLIC NOMBREUX VENU APPRECIER LE CHELLALI
samedi, 7 octobre 2017
/ bensaoud1

ADRAR- Un public nombreux est venu apprécier et découvrir le Chellali, un genre lyrique ancestral connu localement sous l’appellation de ‘’Tabl Chellali, et ce dans le cadre du mois du ksar Adegha (Adrar) pour l’authenticité, qui a débuté mercredi soir.

Cette manifestation culturelle, qui coïncide avec l’ouverture de la saison touristique saharienne, vise à faire connaitre les différents genres folkloriques puisés du patrimoine ancien de la région, a indiqué le président de l’association des arts et de l’authenticité.

Elle a aussi pour objectif de contribuer à l’impulsion de la dynamique touristique et l’attrait de touristes dans la région, à travers l’organisation d’activités valorisant des facettes de la culture populaire locale, a ajouté M.Abdelghani Tiouririne.

Le coup d’envoi de la manifestation, qui s’est déroulé en présence des autorités de la wilaya et d’un public nombreux au lieu dit ‘’Rahbet El-Ksiba’’, a donné lieu à la présentation de divers genre folkloriques par des associations culturelles, accompagnée de la fanfare des scouts musulmans algériens et de troupes de cavaliers. Le choix des organisateurs s’est porté cette fois-ci sur le genre ancestral ‘’Tabl Chellali’’, perpétué dans les régions du Sud et des Hauts-Plateaux, à travers l’animation de soirées par des férus de cet art ancien, y compris parmi la jeune génération appelée à en être le porte-flambeau.

Lors de la première soirée, qui s’est poursuivie très tard, se sont distingués le Meddah Cheikh Mohamed Laâboubi et les jeunes artistes Mohamed Belkizi et Abdelmalek Herzaoui qui ont introduit de nouveaux instruments à ce genre ancestral, lui apportant un plus qui n’a pas laissé le public indifférent.

Les organisateurs de cette manifestation, parmi le mouvement associatif culturel local, entendent mettre l’accent, lors des prochaines éditions, sur le volet académique de ce patrimoine populaire très ancien qu’ont en partage plusieurs régions du pays, notamment du Sud et des hauts-Plateaux, et en faire un festival national, avant d’£uvrer à son classement.