Aps-Sud-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article30425
ECHANGE D’EXPERIENCES AU SALON D’ARTS PLASTIQUES
jeudi, 1er novembre 2018
/ aichouche5

OUARGLA - La 5ème édition du Salon national d’arts plastiques, tenu à Ouargla, est un rendez-vous culturel idoine pour échanger expériences et connaissances entre plasticiens et créateurs, selon des participants.

Issus de différentes régions du pays, les participants à cet évènement culturel et artistique, ouvert mercredi dans la soirée à la maison de la culture Moufdi zakaia, sont unanimes : "Cette importante manifestation artistique est une occasion pour échanger les expériences entre les plasticiens représentant différentes écoles artistiques, évaluer leurs œuvres, développer ce genre d’arts et contribuer à la formation d’une nouvelle génération d’artistes et forger leurs compétences".

Le plasticien Mustapha Boughouch, de la wilaya de Sétif, a indiqué que "de pareilles manifestations revêtent une importance eu égard à son rôle dans la dynamisation ces dernières années aussi bien des activités d’arts plastiques que la scène culturelle en général’’.

Représentant l’école du symbolisme, l’artiste Boughouch, qui prend part pour la première fois à ce salon national, a exposé deux œuvres traitant "la femme algérienne durant les anciens âges’’ et "la lutte de la femme et ses souffrances dans les zones de conflit et de guerre’’.

De son côté, Asma Ouelgara, de la wilaya de Tamanrasset, a, estimé que "cette manifestation culturelle a servi de cadre idoine pour l’échange d’expériences, de connaissances et de talents artistiques entre participants, ainsi que la promotion de cet art’’.

L’amour que nourrit la plasticienne pour cet art lui a permis de s’imposer à cette manifestation à la faveur de ses deux œuvres exposées, "les masques africaines’’, reflétant le rapprochement et l’homogénéité culturels entre la région de l’extrême Sud algérien et les pays de l’Afrique du Sahel, et la seconde puisée de la culture authentique "de la femme saharienne targuie’’, symbole de la beauté fabuleuse de la région.

"Ces réalisations artistiques s’inspirent des legs matériel et immatériel de ma région natale, Ahaggar, usant, pour ce faire, des tendances réaliste, abstraite et cubique’’, a-t-elle précisé .

Pour sa part, le calligraphe Smail Abdeldjouad, de Ouargla, versé dans le style classique, a indiqué que "ce 5ème salon est mis à profit pour se mesurer à ses pairs, développer ses connaissances et promouvoir son niveau dans la calligraphie’’.

Coïncidant avec la célébration du 64ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse Guerre de libération nationale (1 novembre 1954) , cette manifestation culturelle, placée sous le signe "Plume Novembriste pour la liberté et la paix’’, regroupe une trentaine de participants, issus de plusieurs wilayas à l’instar de Batna, Tébessa, Sétif, Oran, Ghardaïa et Ouargla , mettant en relief quelques 80 œuvres artistiques, de dessins, tableaux, aquarelles, coloriage gouache, dessins sur peau et verre, calligraphie, miniatures et sculpture, a fait savoir la présidente du comité d’organisation, Fadila Dawla.

Cet évènement culturel et artistique se fixe comme objectifs, le raffermissement des relations et communication entre plasticiens et dessinateurs, la dynamisation des activités culturelles, la mise en exergue des œuvres représentant diverses écoles et tendances artistiques, l’ancrage de la communication entre anciennes et nouvelles capacités artistiques talentueuses, a -t- elle ajouté .

Mettre en relief les valeurs esthétiques d’œuvres de participants, encourager les nouvelles jeunes capacités artistiques à exprimer leurs talents et techniques dans les arts plastiques, font partie des objectifs assignés à cette manifestation culturelle.

L’occasion a donné lieu à la réalisation, avec l’implication des artistes, de quatre fresques murales, en plus du lancement d’un autre projet de réalisation d’une fresque sur le thème "Vivons ensemble en paix’’ au niveau de la place "27 Février 1962’’ de la ville de Ouargla.